L’extreme droite européenne et le sionisme

 

Ce que l’on peut constater depuis quelques années c’est que les droites nationalistes, identitaires et fascistes se sont converti à l’idée de soutenir le sionisme et l’Etat juif. Et le plus étrange c’est que ces partis sont les meme qui existaient durant les années 1930 avec des noms différents. Les noms changent mais beaucoup d’idées restent. Pourtant l’antisémitisme était peut etre une constante ou en tout cas un principe reconnu par ces droites pour les identifier. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ainsi le Vlaam Belang en Belgique se proclame meilleur allié d’Israel alors que ce parti a été fondé par un ss flamand. De meme en Italie certains dirigeants fascistes ont visité Yar Vashem , ou encore le xénophobe et ridicule Geert Wilders est un partisan certain de la cause sioniste, du mossad et de l’augmentation des colonies. Dans les pays scandinaves les partis xénophobes ou fascistes (Le Dansk Fokelparti, Fremskrittspartiet) ont une  politique semblable avec notamment leur réactions pro Israelienne durant les bombardements de Gaza. Ils fustigent l’islam et la menace terroristes et ils reconnaissent le droit pour Israel de se défendre. Alors meme que la population de ces pays ont été contre ces bombardemants , les partis populistes ont bizarrement peu de popularité sur ce point… En fait de par l’Europe seul deux grands partis nationaliste étaient il y a encore peu contre Israel. Le FN qui a avec son chef Jean Marie Le Pen minimisé durant des années le génocide juif et Jorg Haider qui lui soutenait les dictatures arabes. Depuis que Le Pen a annoncé sa volonté de partir et de laisser sa place à sa fille on remarque que le FN va lui aussi suivre une attitude plus pro Israelienne meme si Marine Le Pen était encore récemment persona non grata en Israel à cause des propos de son père. En fait ce soutien à la cause sioniste résulte d’un intéret opportuniste car il est plus intéressant d’attaquer les populations arabes et l’immigration que revenir à un antisémitisme qui n’a pas bonne presse et qui renvoie forcément à la deuxième guerre mondiale. De la à dire que toutes les actions politiques de ces partis visent surtout leur propre interet et ne s’appuient sur aucune idéologie fiable et globale.. IL suffit de voir le déchirement des milieux nationaliste, fasciste sur la question d’Israel. D’ailleurs la grande force de ces partis est leur mutation rapide grace à leur volonté individualiste et leur parti pris des interet privés, ils reprennent facilement des mouvements de pensée qui semblent contradictoire comme la décroissance et essaient ainsi d’envahir le débat et de le brouiller. Mais finalement le plus important c’est que si aujourd’hui une certaine droite nationaliste soutient le sionisme il faut le dire et que si demain ils sont contre le sionisme il faudra faire la meme observation pour savoir quels sont leur projets.

 

Appendice :

 

 

Racistes contre le racisme, fascistes contre le fascisme, Le SIOE organisation de propagande anti islamique proche de la nouvelle droite nationaliste européenne pro Israelienne

 

_le cas Stop L’islamisation de L’Europe : mouvement nationaliste présent dans toute l’Europe grace au web, il s’est notamment illustré en Angleterre en organisant une marche contre l’islamisation 8ans après le 11 septembre 2001 aux abords de la Mosquée dans le quartier d’Harrow à Londres. Ils étaient également les instigateurs de l’événement Anti Islam à Cologne en 2008 qui avait capoté. Ces représentants d’une nouvelle droite nationaliste (meme si ils se defendent de faire de la politique) se démarquent du BNP ou des ligues de défense anglaises malgré leur actions communes sur leur terrain car ils soutiennent Israel et se disent contre tous les racismes sauf l’islamophobie qui selon ce mouvement est nécessaire. le SIOE est également contre tous les totalitarismes. Ce mouvement assez nouveau essaie ainsi de se donner une image positive . Plus inquiétant leur discours est proche d’autres organisations ou de personnalités qui ont un pouvoir médiatique comme le Cercle de l’oratoire, Caroline Fourest (proche de l’American jewish Committee) ou certains mouvements dits "antifascistes"… On remarque la propension importante à se faire passer comme victime contre les envahisseurs arabes et a faire de l’islam le nouveau nazisme des années 2000. Ainsi ils appuient la théorie du choc des civilisations en poussant à une guerre qui serait inévitable. Ils utilisent également à volonté le terme fascisme, antisémitisme, termes perdant tout leur sens car utilisé par des fascistes. Ils font ainsi une sorte de repentance idéologique avec leur crimes du passés. Enfin certains anarchistes et autres mouvement antifascistes (UAF principalement) qui s’opposent à eux sont des nazis mondialistes qui veuillent détruire l’occident en aidant le mal… Le SIOE représente bien une nouvelle droite nationaliste qui tente d’utiliser l’Islam et sa haine comme nouveau programme politique et qui soutient en contrepartie le projet sioniste. 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

The Misfits : Night Of the Living Dead

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Merdre! Père Gontard est emmerdé

 

 

PÈRE UBU

Merdre!

MÈRE UBU

Oh ! voilà du joli, Père Ubu, vous estes un fort grand voyou.

PÈRE UBU

Que ne vous assom’je, Mère Ubu

MÈRE UBU

Ce n’est pas moi, Père Ubu, c’est un autre qu’il faudrait assassiner.

PÈRE UBU

De par ma chandelle verte, je ne comprends pas.

MÈRE UBU

Comment, Père Ubu, vous estes content de votre sort ?

PÈRE UBU

De par ma chandelle verte, merdre, madame, certes oui, je suis content. On le serait à moins capitaine de dragons, officier de confiance du roi Venceslas, décoré de l’ordre de l’Aigle rouge de Pologne et ancien roi d’Aragon, que voulez-vous de mieux ?

MÈRE UBU

Comment ! Après avoir été roi d’Aragon vous vous contentez de mener aux revues une cinquantaine d’estafiers armés de coupe-choux, quand vous pourriez faire succéder sur votre fiole la couronne de Pologne à celle d’Aragon ?

PÈRE UBU

Ah ! Mère Ubu, je ne comprends rien de ce que tu dis.

MÈRE UBU

Tu es si bête !

(…)

 

 

 

Ubu Roy et le théatre de l’absurde voila l’oeuvre parfaite pour parler de l’action d’un groupe d’individu sur le président très médiatique de l’université Rennes 2. Les Pol Pot, mangeur de bébés et autres totos pas rigolo sont sorti avec leur seau de merde histoire d’arranger l’immobilier et le directeur en meme temps. Paint it black sur l’entité bureaucratique et très conservatrice de Rennes 2. l’université Rennes 2 celle qui a commencé la lutte anti Cpe et qui a essayé de résister à cette envoyé dirigé par les interet superieur du grand Marché. Krivine dirait surement que Marc Gontard est un type bien mais bon qui fait confiance aux troskistes? Brève de discussion inutile, l’art se construit dans l’experience et ce moment furtif d’un jet de merde mérite toute notre attention. Baudelaire disait que l’art moderne et la notion de beau peut etre défini comme l’addition de deux éléments: un élément éternel, invariable et d’un élément relatif, circonstanciel. Sans ce second élément le premier serait inappréciable. Existe t’il une question éthique derrière cette action? Bien sur mais celle ci ne saurait etre dans ce cas une notion de pur morale mais l’action pousse à créer un effet car il s’agit de s’en prendre directement à un dirigeant du système. Les réactions à cette action sont donc assez révélatrices de ce que pensent les personnes a propos des problématiques politiques, idéologiques et stratégiques et finalement de la société actuelle. L’intransigeance voila bien un mot que connaissent nos ennemis, pourquoi pas nous?

 

 

ps: Indymédia Nantes refuse maintenant tout commentaire de ma part, la connerie de ces gens ne se limite pas qu’à une déficience mentale mais   serait plutot égal à plus l’infini. D’ailleurs en ce moment le sujet favori de ce site est etes vous pour ou contre le boycott d’Israel avec les trolls de services au commande. Indymédia, bellacio meme combat.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Quelques réflexions sur… Le Sionisme


 

Ce texte vise à revenir sur ce courant de pensée et son évolution et essaie surtout de répondre aux interrogations les plus souvent présentes concernant le sionisme.

 

Qu’est ce que le sionisme?

 

Il s’agit d’un courant de pensée nationaliste juif qui entend permettre aux juifs du monde entier d’avoir un Etat nation. Ce mouvement nationaliste essaie par la création d’un Etat juif de répondre aux problème qu’ont les minorités juives. Les peuples juifs ont été de tout temps persécutés pour leur religion et leur prétendus pouvoir économique (En France les juifs sont les seuls à pouvoir exercer certaines professions comme banquiers ou préteurs car la religion catholique interdit ces métiers d’enrichissement économique avec un taux d’interet). De meme on leur reproche dans les pays chretiens la mort de Jesus Christ, et enfin on leur prete des rites et coutumes diaboliques . Ces persecutions ont été orchestrés en grande partie par l’Eglise ou par le pouvoir royal durant les temps féodaux pour notamment échapper aux dettes … De le meme manière les Templiers ont été décimés à cause de leur trésor. Avec l’apparition de l’Etat moderne certains penseurs (Robespierre) ont essayés de défendre la minorité juive qui subissait toujours un statut juridique inférieur. Malgré tout l’idée d’un Etat juif prend tout son sens et va commençer à se diffuser à partir du 19ème siècle. Car avec la fin de l’époque féodale les persécutions continuent surtout dans les pays de l’est ou les pogroms et massacres sont légions. Beaucoup de juifs émigreront à cette époque vers les Etats Unis ou les pays de l’Ouest. Mais meme dans l’Empire Prusse de Bismarck on s’interroge sur la question "Est ce que les juifs sont des citoyens comme les autres?". On dit souvent que l’influence du sionisme a pris de l’ampleur après la fin de la première guerre mondiale. Le sionisme institutionnel (organisation sioniste mondiale) de Théodore Herzl a eut à cette époque un pouvoir important sur l’avenir du futur Israel. Cette organisation a reussi à se faire reconnaitre et aider par l’Empire Anglais qui détenait l’administration de la Palestine et a ainsi pu favoriser l’implantation des premières colonies avec l’aide de donateurs privés. La déclaration Balfour (1917) qui reconnait l’établissement d’un foyer national juif en Palestine sera ainsi caché en partie car elle est contraire aux volontés affichés par les pays occidentaux et particulierement le Royaume Uni et la France de donner l’indépendance aux pays arabes. La raison du soutien du Royaume Uni pour la cause sioniste est encore aujourd’hui obscure et doit surement etre économique. Durant les années 1920 les premiers affrontements entre les palestiniens et les colons juifs éclatent. Ces affrontements renforcent le nationalisme des deux parties et l’essor d’un mouvement panarabique naissant mais qui reste faible (le point d’orgue du panarabisme sera connu sous la présidence Nasser). Cette époque avant le plan de partage de 1947 est assez peu étudiée et documentée car il s’agit d’une époque révélatrice des conflits Israelo Palestinien à venir. Deux visions s’opposent avec ceux qui défendent la légalité des colonies juives et des droits de propriété achetés aux arabes. D’autres disent que les colons juifs se sont installés illégalement sur les terres sans titres de propriété et se sont développés grace à la violence. Ces deux versions oublient de parler du role éminemment supérieur des Etats et des forces collectives dans ces choix individuelles. Finalement ce n’est qu’après la deuxième guerre mondiale et l’holocauste que l’Occident accepte de plein droit la création d’un Etat juif. Les pays occidentaux qui n’ont pas libérés les camps de concentration et de la mort avant la fin de la guerre seront accusés à raison d’avoir favoriser le génocide juif et l’épuration des dissidents et des éléments non désirable de la société capitaliste. De meme les deux superpuissances y trouvent leur compte avec l’établissement d’un Etat juif. Les pays occidentaux traitent les pays arabes comme leur colonies et vont essayer de favoriser l’émergence d’une élite arabe à leur solde, lorsqu’ils ne soutiennent pas les monarchies dictatoriales régionales. Le panarabisme sera une légère tentative nationaliste pour contrer cette main mise de l’Occident. Le socialisme palestinien (panarabique) est lui aussi contre l’Occident et son influence. Il est anti impérialiste et favorable aux actions armés contre l’Etat juif avec le developpement du FPLP inspiré par les fractions rouges japonaises. Le FPLP est la seule organisation crédible à avoir combattu pour l’établissement d’un nouveau Etat Palestinien. Meme si il pose le problème d’une lointaine voire impossible Palestine arabo israelienne et d’un impérialisme arabe qui comba l’imperialisme occidental, Il sera un rempart certain aux influences religieuses qui vont progressivement brouiller l’image du résistant arabe. Il est sur que les mouvements religieux ont été favorisé par les pays occidentaux pour détourner l’argumentation politique et le pouvoir du FPLP. La Chute du Mur, qui n’a pas été un élément marquant, ne peut etre une cause réaliste de la perte de puissance de la gauche Palestinienne. 

 

Existe t’il un sionisme unique?

 

Non et c’est d’ailleurs ce qui a permis à ce mouvement hétéroclique d’utiliser les critiques pour mieux avancer et contrer ses ennemis qui sont également très différents. Car il s’agit d’un courant de pensée politique, mais aussi religieux et social comme d’une certaine façon l’Islam. De meme le sionisme envisage le judaisme de manière moderne (langue, pratiques religieuses,…) comme l’Islam avec la religion islamique. Il y a tout de meme de nombreux points communs entre ces differentes branches du sionisme. Le sionisme envisage un peuple juif unique et un royaume antique perdu. Il met donc de coté les métissages de populations, Les différentes migrations (on parle plutot de grande diaspora) ou les conversions religieuses de nombreux juifs durant le moyen age ou encore les différents courants religieux. Il s’agit d’affirmer une terre unique qui pourra selon les préférences etre nationaliste ou socialiste. En fait le sionisme est porté par des interet contradictoires ce qui peut remettre en cause sa nature et peut également favoriser une ambiguité. Il s’agit d’un projet religieux car il affirme un peuple juif et revient sur les événements écrits dans les livres saints, émancipateur car affirmant que la Terre Promise doit etre colonisé meme avant le retour du Messie pour permettre aux juifs du monde entier de vivre libre et égaux en droit et politique car affirme le nationalisme ou le socialisme de l’Etat. Actuellement la dimension politique avec la colonisation poussée des terres est prédominante. On peut dire que les religieux n’ont pas eut une influence majeur dans le sionisme. Le sionisme pose tout de meme un problème car il ne s’interesse qu’au peuple juif et ne permet pas en principe au non juif de vivre dans cet Etat. De meme le sionisme est une réaction contraire à la volonté d’assimilation d’une partie des juifs. Marx dira sur ce sujet que les juifs ne peuvent pas s’émanciper seul alors que Trostky fera le grand écart entre "une volonté internationaliste" et la création d’un Etat juif. 

 

Est ce que l’Etat juif et ses limites étaient décidés communément?

 

Non certains ont d’ailleurs voulu un Etat loin de la terre sainte pour éviter les problèmes religieux relatifs aux lieux saint. D’autres ont toujours voulu revenir sur ce qui doit etre la Terre Promise. On remarquera que ce débat dépasse les clivages nationaliste/socialiste. De meme à cause de l’approximation des informations géographiques des textes religieux, les limites de le Terre mythique juive sont presque impossible à énoncer. Ce problème des frontières de l’Etat juif s’est posé des les débuts du sionisme et n’a cessé d’etre une cause de conflit interne et externe. Car le Moyen Orient est une région à la fois riche et pauvre. Ainsi les reserves en eau sont un gros problème alors que les ressources de matière première comme le gaz ou le pétrole sont sources de convoitises. La guerre de 1967 a permis à Israel d’avoir Le plateau du Golan (malgré la condamnation internationale). Le Golan est une région importante pour l’agriculture, la peche et les ressources d’eau (35 pour cent de l’alimentation aquifère d’Israel). Elle est également stratégique militairement avec sa situation favorable sur la route de Damas. 

Publié dans Actualités | Un commentaire

Crise diplomatique entre Israel et la Suéde, Norvège

 

Il s’agit d’une compilation d’articles sur l’affaire des présumés vols et trafic d’organes par l’armée israelienne sur des palestiniens morts qui a été publié dans un journal suèdois. De plus le très conservateur et raciste Liberman a ajouté une couche en dénonçant la Norvège de promouvoir l’antisémitisme car le pays commémore Knut Hamsun, écrivain ayant soutenu le parti nazi norvégien. Vous remarquerez que les accusations d’antisémitisme sont évoqués à de maintes reprises dans cette crise diplomatique et il est également reproché à la Suède d’avoir été neutre durant la deuxième guerre mondiale. 

Le site d’information suèdois qui a publié l’article est aftonbladet (http://www.aftonbladet.se/). Comme le suèdois est une langue difficile, voici des brèves françaises sur cette affaire et la crise diplomatique entre les deux pays.

 

-Voici la version française de l’article qui a été traduit par ISM, le mouvement de solidarité internationale ("organisation non-gouvernementale palestinienne regroupant despacifistes palestiniens et internationaux travaillant à promouvoir lalutte pour la liberté en Palestine et pour la fin de l’occupationisraélienne." la charte ajoute que cette organisation prone la non violence)

 



Palestine – 23-08-2009


"Palestine : "On pille les organes de nos fils"
Par Donald Bostrom
Des Palestiniens accusent l’armée israélienne de voler des organes à ses victimes. Donald Boström raconte le scandale international des transplantations d’organes – et comment lui-même a été le témoin d’une atteinte au corps d’un Palestinien de 19 ans

 

Vous pouvez m’appeler un "entremetteur", a déclaré Levy Izhak Rosenbaum, de Brooklyn, USA, sur un enregistrement secret réalisé par un agent du FBI qu’il croyait être un client. Dix jours plus tard, fin juillet de cette année, Rosenbaum a été arrêté et un vaste trafic d’organes et de blanchiment d’argent, digne des Soprano, a été démasqué dans le New Jersey, impliquant des rabbins, des élus et des fonctionnaires.


Bilal Ahmed Ghanan, 19 ans, a été tué par les soldats israéliens, qui ont emporté son corps. Le corps a été rendu à sa famille avec une suture allant de l’abdomen au menton – Photo: Donald Boström



Le travail d’entremetteur de Rosenbaum n’a rien à voir avec le romantisme. Il s’agissait d’achat et de vente au marché noir de reins provenant d’Israël. Rosenbaum affirme qu’il achète des reins à des gens modestes pour 10,000 $ et les revend ensuite à des patients désespérés aux USA pour 160.000 $. Le temps d’attente pour un rein obtenu par les voies légales est en moyenne de 9 ans.

Les accusations ont ébranlé l’industrie américaine de la transplantation. Si elles sont vraies, c’est la première fois qu’un trafic d’organes est documenté aux USA, ont déclaré des experts au New Jersey Real-Time News.

A la question de savoir combien d’organes il a vendu, Rosenbaum répond: «Pas mal. Et je n’ai jamais échoué», se vante-t-il. Son commerce a duré pendant très longtemps.

Francis Delmonici, un professeur de chirurgie de transplantation à l’Université d’Harvard et membre du conseil d’administration de la National Kidney Foundation (Fondation nationale du rein), indique au même journal que le trafic d’organes, semblable à celui signalé en provenance d’Israël, a lieu dans d’autres endroits de la planète. On estime qu’environ 10% des 63 000 transplantations de reins dans le monde sont illégales, selon Delmonici.

Les pays soupçonnés de ces activités sont le Pakistan, les Philippines et la Chine, où les organes seraient prélevés sur des prisonniers exécutés. Mais les Palestiniens soupçonnent aussi fortement Israël de capturer des jeunes hommes qui lui serviraient à leur corps défendant, comme au Pakistan et en Chine, de réserves d’organes avant d’être tués. Une accusation très grave, avec suffisamment de points d’interrogations pour motiver la Cour internationale de Justice (CIJ) à ouvrir une enquête sur d’éventuels crimes de guerre.

Israël a été à maintes reprises critiqué pour sa gestion contraire à l’éthique des organes et des greffes. La France a été parmi les pays qui ont cessé la collaboration d’organes avec Israël dès les années 90. Le Jerusalem Post a écrit que «les autres pays européens devraient suivre l’exemple de la France prochainement."

Depuis le début des années 2000, la moitié des reins greffés à des Israéliens ont été achetés illégalement en Turquie, en Europe de l’Est ou en Amérique latine. Les autorités sanitaires israéliennes sont totalement au courant de ce commerce, mais ne font rien pour l’arrêter.

Lors d’une conférence en 2003, il a été démontré qu’Israël est le seul pays occidental dont le corps médical ne condamne pas le commerce illégal d’organes et qui ne prend aucune mesure légale contre les médecins qui participent à ce commerce illégal. Au contraire, les médecins-chefs des grands hôpitaux israéliens sont impliqués dans la plupart des transplantations illégales, selon le quotidien suédois Dagens Nyheter du 5 Décembre 2003.

Au cours de l’été 1992, Ehud Olmert, alors ministre de la Santé, avait tenté de régler la question de la pénurie d’organes en lançant une grande campagne visant à trouver des volontaires israéliens pour des dons d’organes post mortem. Un demi-million de tracts furent diffusés dans les journaux locaux, invitant les Israéliens à s’inscrire pour des dons d’organes après leur mort. Ehud Olmert avait été lui-même la première personne à s’inscrire.

Deux semaines plus tard, le Jerusalem Post signalait que la campagne avait été un succès. Pas moins de 35.000 personnes s’étaient inscrites, contre 500 par mois auparavant.

Toutefois, dans le même article, la journaliste Judy Siegel écrivait que l’écart entre l’offre et la demande était toujours important. 500 personnes étaient sur liste d’attente pour une greffe de rein, mais que seules 124 transplantations pourraient être réalisées. Sur les 45 personnes ayant besoin d’un nouveau foie, trois seulement pouvaient être opérées en Israël.

Pendant cette campagne, de jeunes hommes palestiniens ont commencé à disparaître dans les villages de Cisjordanie et de Gaza. Des soldats israéliens les ramenaient morts au bout de 5 jours, le corps ouvert.

Parler de ces corps charcutés terrorisait la population des territoires occupés. Il y avait des rumeurs d’une augmentation spectaculaire du taux de disparition de jeunes hommes, avec des enterrements nocturnes de corps autopsiés.

J’étais dans la région à l’époque, je travaillais sur un livre. À plusieurs reprises, j’ai été contacté par le personnel de l’ONU préoccupé par l’évolution de la situation. Les personnes qui me contactaient disaient que des vols d’organes avaient certainement lieu, mais qu’ils étaient empêchés d’agir contre cela.

Ayant trouvé un réseau de diffusion pour le reportage, je me suis alors déplacé dans le secteur pour interroger un grand nombre de familles palestiniennes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza : j’ai rencontré des parents qui ont raconté comment les organes de leur fils avaient été prélevés, avant d’être tués.

Un des exemples que j’ai trouvé lors de ce sinistre voyage fut celui le jeune lanceur de pierres, Bilal Ahmed Ghanan.

Il était près de minuit quand retentit le rugissement d’un moteur d’une colonne de l’armée israélienne à la périphérie d’Imatin, un petit village dans le nord de la Cisjordanie. Les deux mille habitants ont été réveillés. Ils se tenaient, ombres silencieuses dans l’obscurité, certains couchés sur les toits, d’autres cachés derrière les rideaux, les murs ou les arbres qui fournissaient une protection pendant le couvre-feu, mais offraient toujours une vue complète de ce qui allait devenir la tombe du premier martyr du village. Les militaires avaient coupé l’électricité et le secteur était maintenant une Zone Militaire Fermée – pas même un chat ne pouvait sortir sans risquer sa vie.

L’insupportable silence de la nuit noire était seulement interrompu par des sanglots silencieux. Je ne me souviens pas si nos frissons étaient dus au froid ou à la tension. Cinq jours plus tôt, le 13 Mai 1992, une force spéciale israélienne avait utilisé l’atelier de menuiserie du village pour tendre une embuscade. La personne pour qui l’action avait été mise en place était Bilal Ahmed Ghanan, l’un des jeunes lanceurs de pierres palestiniens qui menait la vie dure aux soldats israéliens.

En tant que l’un des principaux lanceurs de pierres, Bilal Ghanan, était recherché par l’armée depuis quelques d’années. Avec d’autres garçons lanceurs de pierres, il se cachait dans les montagnes de Naplouse, sans toit au-dessus de sa tête. Se faire prendre signifiait la torture et la mort pour ces garçons : ils devaient donc rester dans les montagnes, à tout prix.

Le 13 Mai, Bilal a fait une exception, lorsque pour une raison inconnue, il est passé sans protection devant l’atelier de menuiserie. Pas même Talal, son frère aîné, ne sait pourquoi il a pris ce risque. Peut-être les garçons étaient-ils sortis pour se réapprovisionner, leurs réserves de nourriture étant épuisées.

Tout s’est déroulé selon le plan de la force spéciale israélienne. Les soldats ont écrasé leurs cigarettes, posé leurs canettes de Coca-Cola, et ont visé calmement à travers la fenêtre brisée. Quand Bilal a été suffisamment proche, ils n’ont eu qu’à tirer sur la gâchette. Le premier coup l’a frappé à la poitrine. Selon des villageois qui ont été témoins de l’incident, il a été touché par une balle dans chaque jambe. Deux soldats sont alors descendus en courant de l’atelier de menuiserie et ont tiré à nouveau sur Bilal dans le ventre.

Puis, ils l’ont attrapé par les pieds et l’ont traîné sur les vingt marches en pierre de l’escalier de l’atelier. Les villageois racontent que les gens de l’ONU et du Croissant-Rouge se trouvaient à proximité, ont entendu la décharge et sont venus à la recherche de blessés ayant besoin de soins. Une discussion a eu lieu pour savoir qui devrait se charger de la victime. Les discussions se sont terminées avec le chargement de Bilal grièvement blessé dans une jeep par les soldats israéliens qui l’ont emmené à la sortie du village, où un hélicoptère de l’armée les attendait. Le garçon a été transporté vers une destination inconnue de sa famille. Cinq jours plus tard, il est revenu mort, enveloppé dans un tissu vert d’hôpital.

Un villageois a reconnu le capitaine Yahya, le chef de la colonne de l’armée, comme étant celui qui avait transporté Bilal depuis le centre d’autopsie d’ Abou Kabir, à l’extérieur de Tel Aviv, jusqu’à son dernier lieu repos. "Le capitaine Yahya est le pire de tous», a murmuré le villageois à mon oreille. Après que Yahya eut fait décharger le corps et changer le tissu vert contre un autre en coton léger, certains hommes de la famille de la victime ont été choisis par les soldats pour creuser la tombe et mélanger le ciment.

Malgré le bruit marqué des pelles, nous pouvions entendre les rires des soldats qui échangeaient quelques plaisanteries en attendant de rentrer chez eux. Quand Bilal a été mis en terre, sa poitrine a été découverte. Soudain, il est devenu clair pour les quelques personnes présentes à quel genre d’abus le garçon avait été exposé. Bilal n’était pas le premier jeune Palestinien à être enterré avec une incision du ventre jusqu’au menton et les spéculations allaient bon train sur le pourquoi de ces sutures.

Les familles en Cisjordanie et à Gaza étaient sûres de ce qui était arrivé à leurs fils : «Nos fils sont utilisés comme donneurs d’organes involontaires», m’a dit un proche de Khaled de Naplouse, de même que la mère de Raed de Jénine et les oncles de Mahmoud et Nafes dans la bande de Gaza, qui ont tous disparu pendant un certain nombre de jours avant de revenir de nuit, morts et autopsiés.

"Pourquoi sinon garder les corps pendant au moins cinq jours avant de nous laisser les enterrer? Qu’est-il arrivé aux corps pendant cette période? Pourquoi effectuent-ils une autopsie, contre notre volonté, lorsque la cause du décès est évidente? Pourquoi les corps sont-ils rendus de nuit? Pourquoi avec une escorte militaire? Pourquoi la zone est-elle bouclée pendant l’enterrement? Pourquoi l’électricité est-elle coupée?" L’oncle de Nafe était bouleversé, et il avait beaucoup de questions.

Les proches des Palestiniens morts n’avaient plus de doutes quant aux raisons de ces meurtres, mais le porte-parole de l’armée israélienne affirmait que les allégations de vol d’organes étaient des mensonges. Toutes les Palestiniens qui sont tués sont autopsiés, c’est la routine, dit-il.

Bilal Ahmed Ghanem a été l’un des 133 Palestiniens tués de différentes façons cette année-là. Selon les statistiques palestiniennes, les causes des décès ont été: tué dans la rue, une explosion, par des gaz lacrymogènes, délibérément écrasé, pendu en prison, tué à l’école, tué à la maison, etc.

Les 133 personnes tuées avaient entre 4 mois et 88 ans. Seule la moitié d’entre elles, 69 victimes, ont été autopsiées. L’autopsie « de routine » des Palestiniens tués – dont parlait le porte-parole de l’armée – ne reflète pas la réalité dans les territoires occupés. Les questions demeurent.

Nous savons qu’Israël a un grand besoin d’organes, qu’il existe un vaste commerce illégal d’organes, qui a lieu depuis de nombreuses années maintenant, que les autorités sont conscientes de cela et que les médecins à des postes de direction dans les grands hôpitaux y participent, ainsi que des fonctionnaires à différents niveaux.

Nous savons aussi que des jeunes hommes palestiniens ont disparu, qu’ils ont été ramenés au bout de cinq jours, de nuit, dans un secret absolu, recousus après avoir été ouverts du menton à l’abdomen, charcutés et recousus.

Il est temps d’apporter de la clarté sur ce commerce macabre, de faire la lumière sur ce qui se passe et ce qui s’est passé dans les territoires occupés par Israël depuis le début de l’Intifada."

 

 

 

-"vive polémique en Israel après un article de presse suèdois taxé d’antisémitisme:

 Les autorités israéliennes et suédoises ont vivement réagi mercredi àun article publié dans le principal quotidien de Suède laissantentendre que des soldats israéliens tuent des Palestiniens pour fairecommerce de leurs organes. A Tel Aviv, on dénonce un retour aux clichésantisémites d’un autre âge.

Intitulé "Les organes de nos filspillés", l’article a été publié lundi dans l’"Aftonbladet". Il estillustré par une photographie, prise apparemment après une autopsie,d’un Palestinien mort, porteur d’une cicatrice sur toute la longueur deson torse.

Le papier est également accompagné de clichés dejeunes Palestiniens lançant des pierres et fait le lien avec Levy IzhakRosenbaum, un juif américain de New York arrêté le mois dernier par leFBI et accusé d’avoir voulu acheter un rein à un ressortissantisraélien pour le vendre 160.000 dollars (112.000 euros) à un patientaméricain.

L’auteur, Donald Bostrom, base son article sur destémoignages de Palestiniens de Cisjordanie et de la Bande de Gaza,qu’il identifie seulement par leurs prénoms. Il cite également unporte-parole de l’armée israélienne rejetant ces accusations etaffirmant que les autopsies de Palestiniens tués par Tsahal sont laprocédure de routine.

En pleine polémique à Tel Aviv etStockholm, Donald Bostrom a expliqué mercredi sur une radio israélienneêtre préoccupé par les accusations proférées par les personnes qu’il ainterrogées, sans toutefois pouvoir garantir leur véracité. "Cela mepréoccupe dans le sens où je voudrais qu’on enquête sur cesaccusations, c’est vrai. Mais, savoir si elles sont vraies ou pas, jen’en ai aucune idée", a-t-il déclaré.

L’article a fait grandbruit en Israël, où certains commentateurs l’ont comparé aux croyancesmédiévales qui voulaient que les juifs tuent les enfants chrétiens pourleur sang. Daniel Seaman, chef du service de presse du gouvernement, aainsi jugé qu’il jouait "sur d’abominables thèmes antisémites".

Mêmeson de cloche au ministère des Affaires étrangères. "Ce papier esttellement ouvertement raciste et propice à déclencher des crimesracistes que nous pensons que les autorités doivent s’occuper de cetteaffaire", a déclaré le porte-parole Yigal Palmor.

L’ambassade deSuède à Tel Aviv a de son côté qualifié l’article de "choquant etexécrable, autant pour nous, Suédois, que pour les citoyensisraéliens". Une déclaration qui n’a toutefois pas été reprise à soncompte par le ministère suédois des Affaires étrangères, à Stockholm."Nous ne pensons évidemment pas qu’il soit bon de commenter ce qui estécrit dans les médias", a déclaré le porte-parole Anders Jorle àl’Associated Press.

Le rédacteur en chef de l’"Aftonbladet", JanHelin, a, lui, défendu sa publication. "L’article pose une question:pourquoi ce corps a-t-il été autopsié alors que la cause de la mort estévidente?", a-t-il déclaré. "Je pense que les autorités israéliennesnous doivent une réponse sur ce point", a-t-il ajouté, dénonçant "unecampagne haineuse orchestrée par le biais de courriers électroniquesadressés à moi et à la rédaction, ainsi que par les médias israéliens".

AStockholm, en tout cas, le quotidien rival "Sydsvenskan" s’est fendud’un éditorial très critique, estimant que l’article reprenait "lemodèle habituel d’une théorie du complot".

Selon l’ambassadeurisraélien en Suède, l’article polémique ne traduit toutefois pas unclimat d’hostilité envers Israël dans le pays. "Il s’agit de certainséléments. Il ne s’agit pas de tous les Suédois, de la tendance généraleen Suède, ou du Parlement suédois", a commenté Benny Dagan sur la radioisraélienne."

source nouvel obs ; 

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/proche_moyenorient/20090819.FAP9328/vive_polemique_en_israel_apres_un_article_de_presse_sue.html

 

-éditorial très critique d’un site d’info israelien francophone concernant l’article suèdois.

http://www.guysen.com/articles.php?sid=10581


 
 
 


"L’affaire du journal suédois
Editorial de la semaine du 22/08/2009

Par Guy Senbel pour Guysen International News

Vendredi 21 août 2009 00:03

S’il est un geste que le Président Shimon Pérès pourrait accomplir dans les tous prochains jours à l’endroit du roi de Suède et du Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, ce serait de leur faire parvenir un exemplaire du célèbre ’’Bouc émissaire’’ de René Girard. L’auteur y décrit à merveille le mécanisme de fabrication du coupable idéal et de ses usages. Tout commence par une fable spectaculaire, que la rumeur colporte. Un enfant chrétien disparaît, et les Juifs sont accusés de l’avoir vidé de son sang, qui sert à fabriquer le pain qu’ils mangent à l’occasion des fêtes de Pâques

Combien de pogroms, de pendaisons, crémations et autres tortures les Juifs n’ont-ils pas subis au cours des siècles. Saint-Louis, sur son lit de mort et souffrant le martyre, demandait à ses proches, ’’n’avons-nous pas brûlé trop de Juifs ?’’

 Lundi 17 août, le plus grand quotidien suédois, ’’Aftonbladet’’, publiait un article intitulé ’’Les organes de nos fils pillés’’. Cet article affirme que les soldats de Tsahal enlèvent des enfants palestiniens pour les tuer et prélever leurs organes, dont ils font commerce. A l’instar des accusations portées contre les Juifs à l’époque de la Première croisade ou au lendemain de la Seconde guerre mondiale dans une Pologne qui ne souffrait pas d’abriter quelques juifs survivants de l’Holocauste, Tsahal serait à son tour coupable de crime rituel.
 
L’article est illustré par une photographie, apparemment prise après l’autopsie d’un palestinien mort, portant une cicatrice sur toute la longueur de son torse. Le papier est également illustré par des images d’enfants palestiniens qui lancent des pierres. L’auteur évoque Lévy Yitzhak Rosenbaum, un juif américain de New York, arrêté le mois dernier par le FBI pour trafic d’organes entre Israël et les Etats-Unis, comme pour mieux présupposer que les Israéliens seraient prédisposés à ces trafics sordides.
 
Basé exclusivement sur les témoignages de Palestiniens de Gaza et de Judée-Samarie, témoins dont le journaliste ne dévoile que les prénoms, la publication de l’article dans les pages ’’culture’’ du journal, est défendue par son rédacteur-en-chef. ’’Pourquoi ce corps a-t-il été autopsié alors que la cause de la mort est évidente ? Je pense que les autorités israéliennes nous doivent une explication sur ce point…’’
 
Les autopsies de Palestiniens tués par Tsahal sont une procédure de routine, qui permet aux autorités du ministère de la Défense de contrôler les déclarations relatives aux circonstances du décès. Les soldats israéliens morts au combat ou décédés accidentellement sont d’ailleurs également autopsiés, pour des motifs identiques.
 
Au tribunal de Stockholm, Tsahal doit prouver son innocence. A défaut, Israël serait coupable… Si l’Ambassade de Suède à Tel Aviv a qualifié de ’’choquant et exécrable’’ les propos tenus par l’auteur de l’article, Donald Bostrom, le ministère suédois des Affaires étrangères ne commente pas. D’ailleurs, depuis ses déclarations, l’Ambassadrice suédoise s’est attiré les foudres de dirigeants de l’opposition en Suède… Le porte-parole des Verts suédois exige son rapatriement et plaide la liberté d’expression.
 
Les officiels israéliens ont vivement réagi, qualifiant le papier d’ouvertement raciste, ’’propice à déclencher des crimes racistes’’, ils demandent aux autorités suédoises de se saisir de l’affaire. Quant au vice-ministre israélien des Affaires étrangère, Dany Ayalon, il exige des excuses officielles, et affirme ne plus s’étonner des dernières déclarations suédoises…
 
Déjà, en avril 2006, le refus de la Suède de participer à des opérations militaires communes à plusieurs pays, en raison de la présence d’Israël, avait causé des tensions entre les deux pays.
Au mois de mars dernier, à Malmö, les matchs de la coupe Davis avec Israël se jouaient à huis-clos, et un millier de policiers étaient déployés pour éviter les violences des manifestants contre les athlètes israéliens… Last but not least, le pays, soutien intégral de la cause palestinienne, fait la promotion d’un programme d’enseignement de la Naqba. Quant à Benny Dagan, l’Ambassadeur israélien à Stockholm, il a été la cible d’un lancer de chaussure…
En matière diplomatique, la Suède, qui succède à la République Tchèque à la présidence de l’Union européenne, compte parmi les pays européens les plus durs à l’égard de l’Etat juif, et les plus compréhensifs à l’égard du Hamas.
 
Un discours systématiquement malveillant et partiellement ambigu contribue à rendre crédibles les accusations fantaisistes portées contre Israël. Si, pour les Suédois, les crimes de Tsahal sont plausibles, c’est le mécanisme de ’’causalité diabolique’’ cher à l’historien Léon Poliakov qui s’enclenche. Conjuration et complot. L’accusation de tuer des enfants pour vendre leurs organes est la sombre et triste survivance de l’accusation de tuer des enfants pour consommer leur sang.
 
Les mythes demeurent, seules leurs fonctions changent.
 
Ce soir, nous pensons à Guilad Shalit, soldat de Tsahal et citoyen français, otage du Hamas depuis 1154 jours, et 1154 nuits."
 

 

-Le site desinfos.com qui selon sa charte  "Contribution à la lutte contre la désinformation anti-israélienne présente dans les médias en France." revient sur les propos de Liberman denonçant l’article suèdois et sa non condamnation en Suède. Pour cela il reprend un article de journal Maariv.

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=14842


"Liberman contre la Suède: Durant le seconde guerre mondial non plus vous n’etes pas intervenus

vendredi 21 août 2009

/ Maya Bengal – Maariv
Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, s’en estviolemment pris hier au ministère suédois des Affaires étrangères suiteà la décision du gouvernement suédois de ne pas condamner l’articlepublié par le journal Aftonbladet dans lequel le journal affirmait quedes soldats de Tsahal avaient vendu des organes prélevés sur les corpsde Palestiniens.


M. Libermans’entretiendra ce matin avec son homologue suédois, Carl Bildt, pourlui adresser la protestation officielle d’Israël. « Il est regrettableque le ministère suédois des Affaires étrangères n’intervienne pasquand on a affaire à des accusations de meurtre rituel portées contredes Juifs. Cela rappelle la position de la Suède durant la SecondeGuerre mondiale, là non plus elle n’était pas intervenue », a-t-ildéclaré hier. Pour le ministre des Affaires étrangères, « l’articlepublié cette semaine est un prolongement naturel des Protocoles desSages de Sion et des accusations selon lesquelles les Juifs ajoutaientdu sang d’enfants chrétiens au pain azyme de Pâque ».

Ces propos du ministre des Affaires étrangères viennenten réaction à la déclaration du gouvernement suédois selon laquellel’ambassadrice en Israël, Elisabet Borsiin Bonnier, qui a choisi decondamner l’article, l’a fait de sa propre initiative et ne s’exprimaitpas au nom du pays scandinave. « L’ambassade à Tel-Aviv a réagi enfonction de l’opinion publique israélienne », a fait savoir hier laporte-parole du ministère des Affaires étrangères à Stockholm.

Au ministère israélien des Affaires étrangères onestime que, malgré la protestation officielle d’Israël, le gouvernementsuédois ne publiera pas de condamnation. Par conséquent, le ministèreisraélien envisage, en signe de protestation, de reporter la visite enIsraël du ministre suédois des Affaires étrangères, prévue pour lasemaine prochaine. En outre, le ministre des Affaires étrangères ademandé que soit étudiée la possibilité de retirer au correspondant del’Aftonbladet en Israël sa carte de presse gouvernementale.

« Il est regrettable, alors que l’ambassadrice de Suèdea agi comme il se doit et a condamné l’article, que le ministère desAffaires étrangères de son pays ait choisi de tourner le dos à sonambassadrice plutôt que de la soutenir. La liberté de la pressesignifie la liberté de dire la vérité, pas celle de mentir et decalomnier », a ajouté Avigdor Liberman."

 

-Les dernieres réactions en date :"Suède/ Tabloid : Le premier ministre suèdois rejette les appels d’Israel

STOCKHOLM – Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt arejeté lundi les appels d’Israël à condamner les affirmations d’untabloïde suédois selon lesquelles des soldats israéliens auraient volédes organes de cadavres de Palestiniens.

Lequotidien Aftonbladet, plus grand tirage de la presse suédoise, a lancéces affirmations dans un article publié lundi dernier, suscitant detrès vives réactions en Israël, plusieurs ministres israéliens ayantnotamment exhorté le gouvernement suédois à prendre ses distances avecl’article.

Or, selon Reinfeldt, il n’appartient pas augouvernement de commenter le contenu des journaux, une presse libreétant à ses yeux une part intégrale de la démocratie suédoise.

"Ilest important pour moi de dire que l’on ne peut pas se tourner vers legouvernement suédois et lui demander de violer la Constitutionsuédoise", a-t-il déclaré selon des propos rapportés par l’agence TT.

Ila par ailleurs balayé les suggestions selon lesquelles le différendpourrait affaiblir le travail de son pays dans le processus de paix auProche-Orient, alors que le Suède occupe actuellement la présidencetournante de l’Union européenne.

"Les ambitions politiquescourent toujours le risque d’être utilisées comme une excuse pourrompre les contacts ou les efforts, mais je n’ai aucune raison decroire" que c’est ce qui est en train d’arriver et j’espère que "celan’en prendra pas le chemin", a-t-il dit.

Un porte-parole de M. Reinfeldt a confirmé ces propos.

Lesdirigeants israéliens ont exigé dimanche que Stockholm condamneformellement l’article de presse suédois jugé antisémite, l’affairemenaçant de se transformer en crise diplomatique entre Israël et laSuède.

En Israël, une vingtaine de personnes ont manifesté lundiaprès-midi devant l’ambassade de Suède à Tel-Aviv, brandissant unebanderole sur laquelle était écrit: "Antisémitisme sous couvert de laliberté d’expresion."

source: http://www.romandie.com/infos/News2/090824145802.5494xf96.asp

 

-Liberman se met à critiquer la Norvège, celle ci commémore le 150ème anniversaire de l’auteur pro nazi Knut Hamsen (prix nobel de litterature 1920). Entre cet événement et la crise du tabloid suèdois il n’y a a priori aucun rapport et pourtant…

"Lieberman accuse la Norvège de promouvoir l’antisémitisme

Par Chaim Levinson, Haaretz – adaptation française desinfos.com

lundi 24 août 2009

Aumilieu de l’escalade des tensions entre Israël et la Suède, AvigdorLieberman, ministre des Affaires étrangères a accusé dimanche un autrepays scandinaves – la Norvège, cette fois – de promouvoirl’antisémitisme. Israël et la Suède ont été entraînés dans une crisediplomatique cette semaine, après qu’un quotidien suédois ait publié unarticle alléguant que des soldats des Forces de défense israéliennesprélevaient des organes sur les Palestiniens.


Dimanche,Lieberman a dirigé sa critique sur la Norvège qui a marquél’anniversaire de l’auteur "pro-nazi" du début du 20ème siècle.

"J’ai été étonné de la décision du gouvernementnorvégien de célébrer le 150e anniversaire de Knut Hamsun, qui admiraitles nazis," Lieberman l’a dit aux étudiants du centre universitaired’Ariel. "Il avait remis le prix littéraire, qu’il avait remporté en1943 à Josef Goebbels et il a fait l’éloge d’Hitler dans une noticenécrologique comme guerrier pour l’humanité."

Mais la critique de la ministre des Affaires étrangères du pays scandinave ne se termine pas là.

« Je me souviens qu’à la conférence de Durban II," adéclaré M. Lieberman, se référant à la dernière cession en avril dusommet sur le racisme de l’ONU qui avait été critiquée comme étantpartiale contre Israël. "Les représentants norvégiens ont été parmi lesrares qui ne sont pas sortis, et aujourd’hui je me rends compte que cen’est pas une coïncidence. Jusqu’où peut-on aller ?"

En ce qui concerne la controverse sur l’articlesuédois, Lieberman a déclaré que « la chose la plus ennuyeuse" était lefait que l’ambassade de Suède en Israël a été réprimandé par legouvernement de Stockholm pour avoir condamner les allégationscontenues dans l’article.

"L’ambassadeur a perpétué la tradition défendue parRaoul Wallenberg, [le diplomate suédois qui a sauvé des Juifs] contrela position officielle du gouvernement suédois au cours de la SecondeGuerre mondiale, a-t-il dit.

« Le gouvernement suédois se cache sous le manteau dela liberté d’expression", a-t-il ajouté, "mais quand les caricaturesqui ont été publiés sur le prophète Mahomet, le ministre suédois desAffaires étrangères avait envoyé une lettre de protestation auprésident du Danemark."

source: http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=14864

 

 

 

 

 

 

Publié dans Etat voyou | Laisser un commentaire

La question de  » l’islamophobie « 

 

 

L’islamophobie est ici traité sous l’angle de l’oppression subie par les musulmans. Certains textes essaient d’ailleurs de dénoncer ce terme car il a plusieurs significations connus. Mais malgré cette controverse sémantique le problème reste entier. L’oppression et le racisme dont souffrent les musulmans sont présents chaque jour et les personnes qui pourraient contester cet etat de fait auraient bien du mal à trouver des arguments. La discrimination à l’embauche est ainsi reconnu comme celle des conditions de vie. Plus généralement on pourrait dire et ce serait le plus simple que l’immigré musulman est un sous citoyen reconnu comme telle comme la majorité des prolétaires qu’il est d’ailleurs le plus souvent. Mais cette société communautariste voulu par les dirigeants eux meme (cf conflit Israelo Palestinien et les réactions en France, influence symbolique ou pas du CRIF et de personnalité juive, la création du culte musulman et ses dérives ,politique française sécuritaire et raciale…) donnent un parfum de scandale dans cette islamophobie que beaucoup conteste (voir l’explication du terme par Caroline Fourest ).

 

Le plus important dans ce terme islamophobe est qu’il relève d’un sentiment qui a pour origine  un climat de tension sociétale relayé dans les médias. Il s’agit de dire que le musulman n’est pas français (pour un pays) , qu’il est l’ennemi de l’Europe ou de la culture occidentale …. Cette argumentation démogagique qui a un certain impact avec les violences en banlieue ou la guerre en afghanistan, est caractéristique de la xénophobie. Il est du meme acabit que l’image du juif conspirateur ou maitre du monde. Plus inquiétant certains partis d’extreme droite se sont recyclés dans l’islamophobie farouche, alors que les clichés et relents racistes sont présents dans les médias de masse. L’antifascisme et de nombreuses organisations dites de gauche en traitant la question sous l’angle religieux sont absentes…

 

Mais revenons sur l’idée d’un bloc musulman, le cas du conflit Israelo palestinien est frappant. Le sionisme a été une erreur qui a montré que le nationalisme et le socialisme ne pouvait pas etre liée. Il a également montré que Islam ou pas les pays voisins musulmans ne veuillent plus aider les Palestiniens (quand ceux ci ne sont pas refoulés à la frontière egyptienne ils sont tués dans des camps de réfugiés, ou vivent derrière un mur de démarcation…). Ainsi Les pays arabes, musulman ou ayant l’islam comme religion principale sont soient sous influences occidentales (Turquie, pays du Golfe, pays d’Asie Centrale , Egypte, les pays du Maghreb, Irak , Afghanistan ,Liban,…) soient dirigés par des dictatures islamistes ou des régions secessionnistes (Iran,certaines zones en Afghanistan,Pakistan…). IL n’existe donc pas de bloc musulman homogène car les différentes branches de l’islam sont en conflits et que l’occident arrive toujours à manipuler les dirigeants de ces pays. On relevera que la notion de démocratie n’est pas vraiment le but des pays occidentaux car les monarchies pétrolière du golfe sont aussi rétrogades que les pays ennemis tel l’Iran. La démocratie étant comme on l’a déjà vu une notion à géométrie variable pour les américains et leur alliés.

 

Qu’est que l’islam aujourd’hui? Car il s’agit déjà de définir le terme Islam. Comme il n’y a pas de système politique, religieux, sociétal homogène propre à l’islam il n’est pas possible de dire que l’islam peut etre défini de manière universelle et unique. Les différences sont présentes selon la zone concerné et son Histoire ou l’influence étrangère. Les differents courants de l’Islam sont toutefois marqué par une séparation entre le sunnisme (environ 85 pour cent des musulmans et qui comprend plusieurs écoles de droit) et le chiisme (surtout présent en Iran, Irak ,…). La religion a toujours été un élément fort du pouvoir et celle ci est encore importante dans les pays musulman mais la majorité des personnes croyantes sont pauvres et le font soit de manière personnelle sans pour autant en appeller à la guerre contre l’occident ou soit pour tragiquement éviter la misère. Les islamistes ont quelquefois un role "social" non négligable et gagnent souvent des points la ou les occidentaux préfèrent tirer sans réfléchir. Parfois meme les occidentaux encouragent la montée de mouvement religieux pour mieux bombarder par la suite, la religion devient ici un objet et un argument pour mettre au ban de la communauté internationale et de l’Etat de droit une large partie de la population qui subit les extremistes religieux et leurs conséquences. L’argument religieux ou politique ou plus généralement de laicité cachent une volonté souvent perceptible d’ignorer la situation de ces populations pas assez révolutionnaires car trop religieuses et pas assez interessantes car différentes. 

Le cas Riposte laique : Il s’agit surtout d’un site internet et de publication papier crée par " des défenseurs farouches des lois de la république et notamment de la laicité". Ces républicains autoproclamés qui sont d’orientation politique social démocrate pour la plupart avec quelques éléments de parti politique extreme utilisent le concept de laicité pour stigmatiser les communautés religieuses  et particulierement les musulmans. Les débats sur le voile, burka et autres pratiques attribués à tort ou à raison à l’Islam sont des pretextes pour mieux critiquer ce qui saurait etre une islamisation de la France et plus généralement une menace islamiste contre l’Occident judeo chretien (celui ci étant caché derrière l’argumentaire "républicain")." La France " aurait peur par "faiblesse" de la communauté musulmane, celle ci a selon eux une influence croissante sur le pays. Nous ne sommes pas loin malgré l’objectivité affiché du site des références à Charles Martel ou autres figures historiques reprises et galvaudées par les nationalistes et identitaires. Cette fixation sur les musulmans s’apparentent souvent à de la xénophobie que l’on pourrait analyser comme un defoulement cathartique de personne de la classe moyenne type professeur des ecoles.

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Alain Krivine « C’était un type bien »




"Ceque je retiens surtout de Maurice Grimaud, c’est la contradiction.Pendant les barricades, on connaisait sa fameuse lettre adressée auxforces de l’ordre : «Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même.»On disait qu’il était de gauche, plus ou moins lié aux socialistes.D’un côté, il est le chef des flics. Et il assume. De l’autre, c’est unhaut fonctionnaire républicain, de gauche. Il croit à certainesvaleurs. Grâce à cette contradiction, on a sans doute évité desdizaines de morts. Il suffit de voir ce qui s’était passé quelquesannées plus tôt avec Papon et les manifestants algériens. Nous- mêmes,nous savions jusqu’où il ne fallait pas aller. Notre service d’ordreavait empêché par exemple qu’on dévalise une armurerie à la Bastille.Sur le coup, on ne voyait que l’extrême violence des matraquages. Oncriait «CRS/SS». Rétrospectivement, non, les CRS n’étaient pas des SSet Grimaud n’était pas un fasciste. Le chef des flics, bien sûr. Auservice de l’appareil d’Etat. Donc, notre adversaire. Mais un type bien.

 


Le Nouvel Observateur"

 

 

Dans la rubrique "On pisse sur mai68" que les médias ont alimenté depuis plus d’un an avec l’anniversaire des 40ans, ces paroles de Alain Krivine sur le préfet Grimaud mort récemment sont importantes à plusieurs égards. Elle montrent déjà que le politique dit de "goche moderne" n’a pas peur de voir ces propos inconsistants repris et meme utilisés en tete de rayon de la propagande.

Deuxiemement elle est révélatrice de la non compréhension du marxisme, outil caractérisé par le mouvement et l’élaboration d’une critique réactualisé des événements mais toujours défini par une lutte des classes intangible et claire concernant notamment les éléments dirigeants de la nation. Le préfet Grimaud n’était pas le préfet Papon, mais au dela de cette fausse vérité les evénements de mai 1968 n’étaient pas les evénements de 1961 (Nuit Noire). Les populations d’Afrique ou des colonies ont toujours subi beaucoup plus durement la répression que les nationaux en France, et comme dans les régimes d’apartheid  (Etats Unis, Afrique du Sud…) un etre humain n’a pas la meme valeur selon sa couleur de peau ou conditions sociales en France. C’est d’ailleurs un principe récurrent du capitalisme. Aujourd’hui encore les territoires néo coloniaux français (Les Toms ) ont des règles bourgeoises totalement discrimantes et plus violentes qu’en métropole. Et plus encore les émeutes de 1967 en Guadeloupe et ces dizaines de mort juste une année avant mai 68 montre que la violence capitaliste est raciste mais que sa mémoire est sélective car Krivine a l’air d’oublier ces révoltes qui ont vite disparu de l’Histoire capitaliste.

Ensuite le slogan " CRS /SS" était tout à fait compréhensible car les policiers etforces de l’ordre avaient collaborés durant l’Allemagne nazi il y a àpeine une génération , comme la plupart des politiques de la quatrième république (Mitterand,…).

Enfin les dernières précisions apportées par E. Balladur secrétaire du cabinet Pompidou durant mai 1968 met à mal les explications de Krivine. Durant la grande manifestation à Paris, des divisions militaires été posté au abords de Paris et auraient pu à tout moment intervenir pour reprendre la ville manu militari. Le prefet Grimaud était peut etre qu’un rouage du système mais celui ci aurait pu décidé de la mort de centaine de personnes. Les grandes centrales syndicales ont été prevenu et ont calmé le jeu, les comportements de celles ci et des partis de gauche durant ces journées pourraient etre aujourd’hui analysé comme proche de la collaboration bourgeoise (mais est ce vraiment étonnant, car soutenir les syndicats aujourd’hui est plus proche d’un marxiste dogmatique qu’un marxisme réactualisé ). De meme si on revient sur le mouvement social ouvrier et étudiant de 1968, la violence n’a jamais atteind un niveau de guerre civile, car comme on l’a vu les manifestants étaient priés de ne pas faire d’action violente et de plus ils n’étaient pas armés. Il n’y a pas eut d’échange de tirs ou d’utilisation de bombes ou meme d’action sabotage, "ce rapport de force" controlé politiquement montre à quel point mai 68 est une révolution inabouti ou trahis depuis le départ, violence ou pas car elle n’a rien changé dans les mécanismes capitalistes d’exploitation.  De ce constat on aboutit tragiquement à des morts mais seulement du coté des manifestants (5 personnes ). D’ailleurs jamais les exécuteurs de ces personnes mortes ont été condamné. Alors qu’aujourd’hui Krivine parle d’un type bien pour un ancien prefet de police, laisse songeur.

Lorsqu’on voit des Cohn Bendit, Krivine anciennes idoles de mai68, il est sur que pour eux cette révolution n’avait pas les memes intentions et finalités que pour les ouvriers et enfants d’employés.

 

 

Publié dans Actualités | Un commentaire

Willy DeVille : 1953-2009 R.I.P.

 

Une mauvaise année pour les artistes, et une perte inestimable pour le rock. Willy DeVille est probablement le chanteur compositeur le plus sous estimé des dernières décennies, il était notamment un grand bluesman lorsqu’il chantait dans son groupe Mink DeVille. Les albums qu’il a fait avec ce groupe sont tous excellents. Son style hors norme lui a surement fait perdre une popularité médiatique mais le plus important c’est que le génie est bien intacte et restera longtemps dans le coeur de ses fans.

 

 

Mink DeVille- Cadillac Walk

 

Willy DeVille- This must be the night

Publié dans Actualités | Un commentaire

Vous connaissez le Cercle de l’Oratoire?

 

Il m’arrive souvent d’aller voir des sites ennemis pour entendre leur arguments et pour pouvoir affuter mes réponses. Et quelquefois on trouve des informations des plus étranges. Car les sources d’informations ne sont pas les memes. Ainsi ce cercle de l’oratoire n’intéresse pas les sites de gauche ou de lutte révolutionnaire, j’ai remarqué que le think tank n’était pas un sujet qui animent ces sites. Et pourtant ces tanks de la pensée (sic) ont gagné une influence majeur sur le domaine politico médiatique. Aujourd’hui tout le monde connait Guaino (l’homme du discours de Dakar) et l’aide durant la campagne présidentiel du conseiller très spécial Buisson ancien directeur du magazine d’extreme droite Minute. Buisson avait dit à Sarkozy qu’il fallait prendre les electeurs du FN pour gagner les élections grace à une démogagie des plus convaincante. Mais ce nationalisme latent et ces envies de puissance dans la communication actuelle sont aussi révélatrices de l’asservissement des politiques français au néo conservatisme américain. Car le néo conservatisme se nourrit de la guerre et du choc des civilisations pour mieux enfermer les citoyens. Le think tank est un réducteur du champ de la pensée car il vise à monopoliser le débat sur quelques questions bien specifiques: l’islamisme avec encore cette récente attaque sur les 400 burkas, l’anticommunisme et le fameux : communisme = nazisme et tout cet antitotalitarisme qui cache le vrai totalitarisme celui des Etats Unis. Le massacre des indiens, les coups d’Etats en Amérique central et du Sud, la guerre au Vietnam, ces innombrables bombardements , la guerre en Irak… Passés sous silence ou meme voulus par les membres de ces think tank. Car comme le dit Michel Taubman appartenant au cercle de l’oratoire  : « Les Américains nesont pas nos ennemis. On peut les critiquer, mais on ne doit pas fairen’importe quoi avec eux. Moi, je m’inquiéterais de vivre dans un mondeoù l’Amérique serait affaiblie. (…) Notre point commun à l’Oratoire,c’est l’antitotalitarisme. (…) Notre point commun avec lesnéo-conservateurs, c’est d’avoir le même ennemi : l’islamisme radical. »

L’islamisme est le totalitarisme à abattre. Cette vision hypocrite oublie les liens entre l’Arabie Saoudite et les Etats Unis, les actions de le CIA dans les années 1980 et 1990 ou les rapports entre le Hamas et Israel. Tout empire a besoin d’un ennemi pour vivre, cet islamiste destructeur des libertés est l’ennemi idéal créé par les Etats Unis et leur alliés.

 

Le cercle de l’oratoire est un think tank français atlantiste et néoconservateur fondé en 2001, à la suite des attentats du 11 septembre. Ce cercle de pensée dispose, depuis 2006, d’une revue intitulée Le Meilleur des Mondes, fondée initialement pour défendre le bien-fondé de la guerre en Irak et s’opposer à la montée de l’anti-américanisme en France. Il est également virulant contre les personnes doutant de l’attentat terroriste durant le 11 septembre. Il se réunit dans une salle du temple protestant de la rue de l’Oratoire à Paris, d’où son nom. Son but est de défendre la politique américaine auprès de l’opinionpublique, le plus grand danger selon eux étant l’islamisme qu’ilsqualifient "d’islamo-fascisme" ou de "fascisme vert".

Les membres sont réunis autour du journaliste Michel Taubmann qui dirige le service Info d’Arte-Paris, et qui dirige également une émission intitulée « Ouvertures » sur la chaîne TFJ et de son épouse Florence (pasteur du Temple de L’oratoire du Louvre et vice-présidente de l’Amitié judéo chrétienne).

Le cercle est composé d’un groupe d’intellectuels dont font partie les essayistes André Glucksmann et Pascal Bruckner, des réalisateurs comme Romain Goupil, Jacques Tarnero et Taphael Glusck et des historiens comme Stéphane Courtois, Max Laguarrigue . Le cercle comprend aussi les écrivains Olivier Rolin et Marc Weitzmann, les journalistes Cécilia Gabizon (spécialiste des question de l’islam au Figaro), Elisabeth Schemla (fondatrice du site Proche Orient.info), Antoine Vitkine (journaliste et réalisateur pour Arte), Philippe Val ( directeur de Charlie Hebdo, récemment nommé directeur de France Inter), Jean Luc Mouton (directeur de l’hebdomadaire protestant Réforme), Claire Brière Blanchet ou l’avocat Michel Laval.

Et des chercheurs comme Thérèse Delpech (directrice des affaires stratégiques au Commissariat à l’énergie atomique), Antoine Basbous (directeur de l’Observatoire des pays arabes), Pierre André Taguieff (directeur de recherche au CNRS , écrivain), Bruno Tertrais (chercheur au CERI et ancien directeur de la commission des affaires civiles à l’Assemblée de l’OTAN), Frédéric Encel (géopoliticien, spécialiste du Proche Orient).

Il rassemble également des dirigeants d’associations tels Mohammed Abdi (secrétaire général de Ni putes Ni soumises), Violaine de Marsanguy (journaliste free-lance et ancienne responsable logistique pour Action contre la faim en Corée du Nord et en Indonésie) et Jacky Mamou (ex-président de Médecins du Monde). Des hommes politiques, en particulier Bernard Kouchner, sont régulièrement invités à débattre. D’autres personnalités n’en sont pas membres mais en sont néanmoinsproches en soutenant des pétitions ou des meetings organisés par leCercle de l’Oratoire. On peut citer notamment Bernard-Henri Lévy,Alexandre Adler, Guy Sorman, et Alain Finkielkraut.

Le Cerle de l’Oratoire s’inscrit dans le courant atlantiste, il est qualifié de néoconservateur par Jean Bibaum.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Francis Jeanson est mort, les limites d’une gauche de combat?

 

" La première victime d’une guerre civile, c’est la justice."

                                                                                                

                                                                                   Ken Follett

 

Depuis le début de l’ere moderne, la colonisation a été vigoureusement soutenu par les républicains car il fallait "éduquer ces sauvages" et montrer "l’universalité des idéaux des Lumières". Idéal bourgeois et faussement libérateur, la colonisation a montré que la gauche politique était un rouage essentiel du capitalisme.

après le déshonneur de la deuxième guerre mondiale ou la France a montré son rang véritable (une puissance naine et dépendante des super puissances ), la fin des années 1940 et la décennie 1950 vont etre des époques de très grandes frustrations et de déliquescence de l’appareil politique ; car les anciens collaborateurs étaient toujours présent et que la population subissait un patronnat dure et des conditions de vies difficiles. La France a donc essayé de récuperer son prestige perdu avec ces colonies grace notamment à une gauche parlementaire enthousiaste. La débacle de Dien Bien Phu et l’enlisement au Maghreb va sonner le glas de ces envies de reconquetes. Car entre temps la France a du se soumettre aux Américains qui étaient bien décidés à enrayer la progression soviétique et à installer partout dans le monde des gouvernements à leur solde.

La guerre d’Algérie a été une tragédie ridicule, événement d’une autre époque, d’une rare violence. Elle a montré à quel point la France était divisée et étaient prete à s’entretuer comme ce fut le cas en Espagne en 1936. Mais dans toutes cette horreur et ces morts elle a également montré que il n’y avait pas de héros en temps de guerre civile, que les idéologies servaient à mentir aux foules et que les politiques travaillaient toujours pour les memes interets. Le FLN n’a jamais gagné la guerre car il n’y avait pas de guerre à gagner, juste des personnes à tuer et des vies prises pour rien. Mais que dire alors de ces porteurs de valises, ces personnes qui voulaient soutenir le peuple algérien et qui ont en fait suivi fatalement la politique française de néo colonialisme et ont installé des dictateurs au pouvoir? le nazisme était un mal à abattre et il fut battu que grace aux envolées suicidaires de l’armée rouge, la guerre d’Algérie était une guerre coloniale dont le déroulement était ecris d’avance avec les exigences de Washington et les accords commerciaux entre le FLN et la France qui ont suivi. En fait de Francis Jeanson il est interessant de retenir ses idées philosophiques mais il est difficile de donner un sens à ces actions pro FLN tant celles ci n’ont servis que le capitalisme et ont fait souffrir tant de gens.

Publié dans Actualités | Un commentaire