Vous connaissez le Cercle de l’Oratoire?

 

Il m’arrive souvent d’aller voir des sites ennemis pour entendre leur arguments et pour pouvoir affuter mes réponses. Et quelquefois on trouve des informations des plus étranges. Car les sources d’informations ne sont pas les memes. Ainsi ce cercle de l’oratoire n’intéresse pas les sites de gauche ou de lutte révolutionnaire, j’ai remarqué que le think tank n’était pas un sujet qui animent ces sites. Et pourtant ces tanks de la pensée (sic) ont gagné une influence majeur sur le domaine politico médiatique. Aujourd’hui tout le monde connait Guaino (l’homme du discours de Dakar) et l’aide durant la campagne présidentiel du conseiller très spécial Buisson ancien directeur du magazine d’extreme droite Minute. Buisson avait dit à Sarkozy qu’il fallait prendre les electeurs du FN pour gagner les élections grace à une démogagie des plus convaincante. Mais ce nationalisme latent et ces envies de puissance dans la communication actuelle sont aussi révélatrices de l’asservissement des politiques français au néo conservatisme américain. Car le néo conservatisme se nourrit de la guerre et du choc des civilisations pour mieux enfermer les citoyens. Le think tank est un réducteur du champ de la pensée car il vise à monopoliser le débat sur quelques questions bien specifiques: l’islamisme avec encore cette récente attaque sur les 400 burkas, l’anticommunisme et le fameux : communisme = nazisme et tout cet antitotalitarisme qui cache le vrai totalitarisme celui des Etats Unis. Le massacre des indiens, les coups d’Etats en Amérique central et du Sud, la guerre au Vietnam, ces innombrables bombardements , la guerre en Irak… Passés sous silence ou meme voulus par les membres de ces think tank. Car comme le dit Michel Taubman appartenant au cercle de l’oratoire  : « Les Américains nesont pas nos ennemis. On peut les critiquer, mais on ne doit pas fairen’importe quoi avec eux. Moi, je m’inquiéterais de vivre dans un mondeoù l’Amérique serait affaiblie. (…) Notre point commun à l’Oratoire,c’est l’antitotalitarisme. (…) Notre point commun avec lesnéo-conservateurs, c’est d’avoir le même ennemi : l’islamisme radical. »

L’islamisme est le totalitarisme à abattre. Cette vision hypocrite oublie les liens entre l’Arabie Saoudite et les Etats Unis, les actions de le CIA dans les années 1980 et 1990 ou les rapports entre le Hamas et Israel. Tout empire a besoin d’un ennemi pour vivre, cet islamiste destructeur des libertés est l’ennemi idéal créé par les Etats Unis et leur alliés.

 

Le cercle de l’oratoire est un think tank français atlantiste et néoconservateur fondé en 2001, à la suite des attentats du 11 septembre. Ce cercle de pensée dispose, depuis 2006, d’une revue intitulée Le Meilleur des Mondes, fondée initialement pour défendre le bien-fondé de la guerre en Irak et s’opposer à la montée de l’anti-américanisme en France. Il est également virulant contre les personnes doutant de l’attentat terroriste durant le 11 septembre. Il se réunit dans une salle du temple protestant de la rue de l’Oratoire à Paris, d’où son nom. Son but est de défendre la politique américaine auprès de l’opinionpublique, le plus grand danger selon eux étant l’islamisme qu’ilsqualifient "d’islamo-fascisme" ou de "fascisme vert".

Les membres sont réunis autour du journaliste Michel Taubmann qui dirige le service Info d’Arte-Paris, et qui dirige également une émission intitulée « Ouvertures » sur la chaîne TFJ et de son épouse Florence (pasteur du Temple de L’oratoire du Louvre et vice-présidente de l’Amitié judéo chrétienne).

Le cercle est composé d’un groupe d’intellectuels dont font partie les essayistes André Glucksmann et Pascal Bruckner, des réalisateurs comme Romain Goupil, Jacques Tarnero et Taphael Glusck et des historiens comme Stéphane Courtois, Max Laguarrigue . Le cercle comprend aussi les écrivains Olivier Rolin et Marc Weitzmann, les journalistes Cécilia Gabizon (spécialiste des question de l’islam au Figaro), Elisabeth Schemla (fondatrice du site Proche Orient.info), Antoine Vitkine (journaliste et réalisateur pour Arte), Philippe Val ( directeur de Charlie Hebdo, récemment nommé directeur de France Inter), Jean Luc Mouton (directeur de l’hebdomadaire protestant Réforme), Claire Brière Blanchet ou l’avocat Michel Laval.

Et des chercheurs comme Thérèse Delpech (directrice des affaires stratégiques au Commissariat à l’énergie atomique), Antoine Basbous (directeur de l’Observatoire des pays arabes), Pierre André Taguieff (directeur de recherche au CNRS , écrivain), Bruno Tertrais (chercheur au CERI et ancien directeur de la commission des affaires civiles à l’Assemblée de l’OTAN), Frédéric Encel (géopoliticien, spécialiste du Proche Orient).

Il rassemble également des dirigeants d’associations tels Mohammed Abdi (secrétaire général de Ni putes Ni soumises), Violaine de Marsanguy (journaliste free-lance et ancienne responsable logistique pour Action contre la faim en Corée du Nord et en Indonésie) et Jacky Mamou (ex-président de Médecins du Monde). Des hommes politiques, en particulier Bernard Kouchner, sont régulièrement invités à débattre. D’autres personnalités n’en sont pas membres mais en sont néanmoinsproches en soutenant des pétitions ou des meetings organisés par leCercle de l’Oratoire. On peut citer notamment Bernard-Henri Lévy,Alexandre Adler, Guy Sorman, et Alain Finkielkraut.

Le Cerle de l’Oratoire s’inscrit dans le courant atlantiste, il est qualifié de néoconservateur par Jean Bibaum.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*