Les grandes caracteristiques des sociétés modernes: le capitalisme d’Etat au service des Interets privés et la fin des véritables idées de gauche

 

 

Le site Le grand soir diffuse depuis longtemps des traductions françaises d’interview de l’auteur Noam Chomsky. Le dernier texte en date qui s’intitule "l’éducation est ignorance" revient sur ses idées concernant le système educatif, l’apparition du capitalisme mondial et la pensée d’Adam Smith.

 

Noam Chomsky dit ce qui est selon moi l’un des problèmes essentiels de notre époque, les idées des Lumières ont été perverti par des intellectuels libéraux opportunistes et les élites nationales, d’une certaine manière les idées "pré socialistes" ont été dès le départ reprises pour essayer de détruire leurs portée. Car selon l’auteur, au délà de ses écrits sur la division du travail, Smith a dénoncé avant meme l’arrivée des grands groupes capitalistes les conséquences dramatiques d’une société qui à force d’utiliser la division du travail rendrait la population esclave. Les volontés d’égalité et de liberté voulu par A. Smith ont été mis de coté par les élites et les capitalistes qui ont préféré abrutir le peuple (la bete immonde). Avec la developpement industriel, l’Etat a suivi les interet des capitalistes malgré son pouvoir prédominant dans la société moderne. L’Etat a à travers ses institutions mis en place la division du travail et un système éducatif de classe, avec des écoles pour pauvres et des écoles pour riches. Celles ci n’ayant pas du tout les memes finalités, les premières devaient rendre les populations ouvrières obeissantes, les deuxièmes devaient permettre de former des elites et des adultes ouverts sur le monde. Au passage Chomsky rappelle à travers les écrits de Smith que l’entreprenariat, idée moteur des capitalistes modernes, n’a toujours été qu’une illusion, le travail salarié tenant surtout sur la coercition externe que sur la liberté des travailleurs. Le succès économique des capitalistes n’apportent donc pas la liberté et l’égalité pour les travailleurs. Les finalités des capitalistes et des partisans des Lumières sont incompatibles. Au passage il note que ces intellectuels des Lumières et les écrits ouvriers du 19ème siècle étaient très virulents et critiques sur les dérives économiques et ont permis l’apparition du marxisme. Le capitalisme n’a pas été soutenu par ces personnes qui voyaient bien la tyrannie que ce système apporterait. Enfin il revient sur l’apparition des grands groupes industriels après que la legislation plaident en leur faveur et ainsi supprime la prérogative des Etats au profit de groupes qui sont en definitive le reflet de l’Etat central. Les interet privés ne travaillant que pour leur propre comptes, ce système ne peut aboutir qu’à l’apparition d’une tyrannie. Ce que Chomsky ne parlent pas, ce sont les raisons de la fin de l’Etat politique et économique au profit d’interet privés. Car l’aval juridique de l’Etat nationale sur des interet mondiaux n’est pas logique en soit. Mais il faut voir l’Etat comme une somme d’interets économique, selon Smith les interets nationaux n’existeraient pas et ne seraient que la somme des interet des manufacturiers et des marchands. Enfin alors qu’il défend l’idée d’un marché, Smith a insisté sur le fait que sans liberté totale, l’égalité ne pourrait apparaitre. Ce genre de fondement économique s’est amplifié avec l’apparition des groupes industriels, des monopoles … Donc en conclusion le capitalisme actuel serait une horreur pour les intellectuels des Lumières.

 

En parallèle à la réécriture libéral capitaliste de la pensée d’auteurs comme Smith, Von Humboldt, Jefferson,… il est intéressant de constater que les plus fidèles défenseurs de ces fausses interprétations sont les sociaux démocrates. Ceux la meme qui ont toujours menti sur leur volontés de liberté et d’égalité et ont usé avec ridicule du Pacte Social de Voltaire ont toujours traité avec mépris les écrits socialistes et marxistes. Ces écrits ont pourtant comme cela a été dit été très influencés par l’idéal des Lumières. Plus généralement le virage capitaliste de partis troskistes ou communistes est dans le meme type de raisonnement idéologique. Il est préfèrable pour ces personnes de soutenir des interets et des lobbyings puissants qui pourraient leur donner des places et du pouvoir que de défendre des valeurs qui ne sont plus "à la mode". La fin de l’utilisation par ces partis d’idées socialistes comme la propriété collective, l’égalité salariale, l’existence d’une société de classes a permis en fait à ces parasites de reprendre avec véhémence le mensonge idéologique capitaliste. Alors meme que le capitalisme d’Etat était une réalité, prouvé encore aujourd’hui avec l’aide des Etats aux Banques, l’apparition du " communisme libéral " ou "économie socialiste de marché" n’est donc que la suite logique des perversions de politiques plus interessés par leur pouvoir que de l’épanouissement de leur populations.

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*