Le gauchiste, l’Allié ultime du capitalisme

 

 

Hier ils s’appelaient Field, Cohn Bendit ou Krivine, aujourd’hui ils s’appelent Besancenot, Thibault, Buffet ou Melenchon. Ils ont en commun leur apparente contestation du système alors que ils ont intégré complétement les lois du marché. Pourfendeur un jour, défenseur le reste de l’année, leur carrière politique s’inscrit dans une intégration complete d’un marxisme "du pauvre" au capitalisme mondialisé. Ce sont eux qui jouent les gauchistes dans les merdias. Toujours les memes à sortir leur marxisme de marché, leur troskisme libéral et autre économie de marché socialiste. Ils sont les nouveaux publicitaires de ce système économique en declin. Ils n’ont permis aucune avancées sociales , ils ne sont d’ailleurs pas la pour ça. Mais pour jouer la contestation avant de rentrer dans le rang. Habituer du profil bas à des périodes charnières alors qu’ils seraient presque méchant en des temps moins difficile, ils sont complices de l’action du gouvernement. Le gauchisme est en fait une obscure illusion nourri par le système, les gauchistes sont toujours payés par l’Etat à travers leur fonctions, ils ne remettent jamais en cause le carrierisme politique et obtiennent leur succès en faisant croire à la contestation. Leur présence dans les merdias, leur absence à des moments importants, leur refus d’un mouvement global de révolte (type grève générale) ou de toute forme de mouvement "non controlé" sont autant de signes choquants. Combien de temps encore les gauchistes nous feront croire qu’ils soutiennent la population?

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*