Lorsqu’on fait les malins avec des matraques et des cagoules il faut assumer…

 retour sur les événements de la Bourse du Travail

 

En bon syndicat légaliste, la cgt a fait l’acte de trop hier en se faisant justice elle meme. Rien n’autorise l’utilisation de milice privée armée et violente contre des personnes revendicatrices et sans défense. La cgt ne libère pas la bourse du travail forcée et contrainte, elle a juste rendu l’ordre bourgeois fasciste tel qu’il existe déjà depuis longtemps et qu’elle condamne hyprocriquement par ailleurs. De plus l’action de hier répond à la question de la réalité du combat des sans papiers par la cgt. La cgt a montré que derrière son apparence de syndicat de lutte elle tient à ses interets corporatistes et à sa pensée conservatrice. Encore il y a pas si longtemps elle condamnait avec fermeté les actes d’action directe et le meurtre du président de renault. Elle ne reconnait plus la lutte des classes , elle s’arrange avec le Medef et les caisses noires de la métallurgie . Et alors que la plus grave crise économique du capitaliste se produit elle préfère violenter les victimes premières du capitalisme. Rien n’est réel et intéressant dans l’univers cgt, plus rien ne se réfère à un idéal socialiste, il  s’agit juste d’une pale copie de l’umps. Ne doutons pas de l’effort considérable déployé dans les arcanes du pouvoir central de la cgt pour défendre l’indéfendable. Rien nous sera épargné avec ces gens comme à l’époque de Pétain et de ces bonimenteurs travaillant pour "la grandeur de la France". Et si Travail Famille Patrie devenait le mot d’ordre de la CGT ?

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*