Les bombardements américains au Panama (décembre 1989)

 

 

L’anniversaire (occidental) de la tragédie de Tian An Men nous ferait presque oublier (merci les merdias) que en 1989 l’impérialisme américain n’avait pas perdu de sa vigueur. Ainsi l’administration Bush décida en décembre 1989 d’envahir le Panama pour destituer le gouvernement Noriega lui meme ancien agent de la cia qui avait eut la mauvaise idée de s’affranchir de la puissance américaine. Le Panama est un pays important notamment pour ces voie de communication avec le célèbre canal de Panama qui appartenait aux Etats Unis jusqu’à la fin des années 1970. L’opération militaire juste cause  avait pour but de rétablir la démocratie ( prétexte à géometrie variable selon que l’on se situe du bon coté ou du mauvais ) , l’aide aux américains habitant au Panama , la lutte contre le trafic de drogue (sic ) et surtout la neutralité du Canal de Panama. Car malgré le fait qu’il appartient au Panama , le canal est toujours une voie d’eau intérieure américaine . 

 

Cette opération militaire a eut des conséquences bien plus désastreuses que celles énoncés dans les médias à l’époque. Ainsi alors que les médias américains ont insisté sur l’utilisation de frappe chirurgicale et d’une attaque raisonnée, de nombreux récits de témoins indiquent que l’armée américaine a volontairement brulé les maisons des civils . Le nombre de sans abris contraints à l’exil s’élève au moins à 20000 et le nombre de morts civils entre 1000 et 5000 . Les panaméens donnent le nombre de 3000 (probablement le plus proche de la réalité ) alors que le Pentagone se "limita" à 516 victimes.

 

Les conséquences économiques furent sévères , les pillages combinées aux bombardements américains ont détruit de nombreuses entreprises du pays. Le PIB du Panama après cette attaque a décliné , il a rattrapé son niveau précédant les attaques qu’en 1993 mais avec un taux de chomage toujours aussi important. Enfin les puissances occidentales (France et Royaume Uni) ont posé leur veto contre toutes sanctions au conseil de sécurité de l’Onu prétextant le droit de légitime défense des américains présents au Panama.

 

En conclusion Les Etats Unis se réfèrent toujours au corollaire Roosevelt à la doctrine Monroe , l’Amérique centrale et du Sud restent les chasses gardées de l’impérialisme américain. Cette attaque qui n’avait aucune base légale montre bien que en dépit des grands principes démocratiques , seuls les intérets économiques dominent et la suprématie de la nation américaine. Ce massacre ne fera sans doute pas la une de l’actualité comme le drame de Tian An Men , pourquoi?

 

site : http://www.nonalaguerre.com/articles/article21.htm

Ce contenu a été publié dans Etat voyou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*