Mouvement anti lru : Les présidents de facs jouent avec le feu

 

 

 

Cela fait depuis longtemps que les mouvements sociaux ne sont plus respectés par le pouvoir , celui ci préférant dans la plupart des cas envoyer les forces de l’ordre …Mais cette attitude réactionnaire s’est propagé dans de nombreux cercles et professions. Ainsi les fonctionnaires de l’éducation fiche les élèves dès leur plus jeune age , les assistances sociales répèrent les individus "nuisibles" de la société , décidant parfois du sort d’une famille toute entière et les présidents de facs décident de fermer leur établissement et de poster des vigiles . Les présidents de facs jouent la carte de la division et du chantage , "soit vous etes avec nous , soit vous etes contre nous"

La violence toujours la violence !

Alors que les élites françaises ont montrés leur faillite et leur inefficacité , que la justice se noie dans les scandales et que la jeunesse tout comme une grande partie de la population française ne croient plus en l’avenir et sont pessimistes , la réponse est toujours la méme…

Croire qu’en tabassant un étudiant celui ci pliera , croire qu’en exploitant les prolétaires ceux ci sauront rester calmes et dociles n’est pas évident.

L’individualisme de notre société a quelque chose de naturellement dangereux mais également de puissant c’est qu’il peut vite mettre au rang des vieilleries  des gouvernants autoritaires. Si les professeurs de facs décident de partir en masse de la France, les autorités françaises devront encore une fois jouer avec l’immigration et le dumping social qui seront inefficace car meme un professeur de fac roumains peut gagner plus qu’un professeur de fac en France ( exemple des médecins généralistes ), car leur objectif n’est il pas de réduire au minimum les conditions de vie des citoyens?

Ce contenu a été publié dans Y en a marre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*