Mouvement anti lru : Lorsque les syndicats lacheront les étudiants

 

 Il y a des faits qui se répètent invariablement dans l’histoire, la trahison syndicaliste est une constante. Elle s’explique par l’opportunisme et l’appat du gain présent dans chacun de nous. Ainsi le mouvement lru actuel qui a pris des proportions incontrolables pour le pouvoir et les syndicats (organe de régulation sociale  ) va etre dans les prochains jours trahis par les syndicalistes .

Les étudiants de Nanterre ont été les premiers à mettre en garde contre des accords syndicaux faits dans le dos des étudiants :

Motion adoptée en AG étudiante à Nanterre aujourd’hui jeudi 5 mars.

"Avertissement aux directions syndicales :
Aujourd’hui 5 mars 2009, les étudiants de Nanterre réunis en AG lancentun avertissement à toutes les directions syndicales : si certainesdécident de prendre part à des négociations sans y être autorisées parle mouvement étudiant, dont la voix s’exprime par le biais de lacoordination nationale, les syndicats concernés se feront la cible dereprésailles dans leurs sections locales."

 Malgré tout il suffit d’écouter et lire les différents communiquées des syndicats de l’enseignement pour se rendre compte que il est nul question de la suppression de la lru , les motions des coordinations nationales n’étant la que pour faire croire…

Et il arrivera ce jour ou les syndicats quitteront les ag et les facs , celles ci vides et libres de ces jaunes devront enfin se prendre en main.

La gare Montparnasse bloquée ou la rocade de Rennes sont autant d’actions fortes qui montrent d’une part l’intransigeance d’une jeunesse étudiante convaincu et d’autre part la collaboration des organisations syndicales ( l’unef ne soutient pas les actions de blocage , la confédération étudiante soutient la lru ,…)

Souvenez vous de Juliard et de cette fin 2007 qui annoncait une années 2008 pleine de combat et d’espoirs. Vous connaissez la suite. Sud étudiant essaie de prendre un peu de poids (npa oblige ) mais ceux ci sauront trahir dans le futur  , il ne faut compter que sur ces étudiants , cette masse de manifestants , qui doivent avoir du courage car la prison et la violence sont les seules choses que le pouvoir daignent leur donner pour l’instant.

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*