Mouvement anti lru : La Fac de Tolbiac occupée

 

Quelques nouvelles de ce mouvement qui s’essoufle selon les médias ,Pécresse et le pouvoir veuillent le plus vite possible en finir avec lacontestation étudiante mais ils ont l’air d’oublier que l’annéedernière ce sont les syndicats qui ont trompés les étudiants.

Cette années alors que les syndicats sont dépassés par leur gauche la colère risque de gronder bien plus fort.

 

Appel lancé le jeudi 26 février, le 1er soir de l’occupation :

 

"Nous, étudiants de Tolbiac, mais aussi d’autres universités,accompagnés par des troubadours, des malotrus, des terroristes, brefdes délinquants en tout genre, avons décidé spontanément d’occupernotre université.

Cette décision prise et votée durantl’AG n’est que le résultat d’une envie de se réapproprier nos lieux devie, de passage, de rencontre, de reproduction et quelques foisd’études.

Nous occupons ce lieu, vide la nuit, avec détermination pour créer unespace où se libérer des rapports utilitariste du quotidien de cettesociété capitaliste.

En Italie, une vingtaine d’universités sont occupées. En Grèce, desmanifestations sauvages non déposées, ont lieu tous les jours.

En Guadeloupe et Martinique, depuis deux semaines, la grève est générale.

Tous les soirs, les îles sont en feu : des barricades naissent à tous les coins de rues.

Manifester une fois par semaine ne sert à rien. C’est pourquoi, ce soirnous tentons, de donner une autre forme à notre mouvement."

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*